La Trame Verte et Bleue et les Haies

 

Le Document d'Orientation et d'Objectifs (DOO) du SCoT Caen-Métropole révisé comporte une nouvelle Trame Verte et Bleue (TVB) constituée de zones d'intérêt écologique structurantes, de réservoirs de biodiversité et, reliant ces différents espaces, de continuités écologiques à préserver, renforcer ou restaurer.

Pour accompagner les collectivités et les porteurs de projets dans la préservation et la reconstitution de la TVB et notamment de ses continuités écologiques, le DOO a prévu la publication de deux données clefs :

- le recensement des haies du territoire (basé sur les photographies aériennes réalisées en été 2016),

- les zones d'intérêt écologique structurantes, c’est-à-dire les zones favorables à la biodiversité, des lieux de vie, de circulation et de développement des espèces animales et végétales. A ne pas confondre avec les réservoirs de biodiversité basés sur le zonage naturel et détaillés dans le chapitre 6.3 du DOO.

Ces données sont téléchargeables en fichier SIG (shape) ici.

La cartographie (JPEG) est téléchargeable ici.

La cartographie est consultable en ligne (sur le site de l'AUCAME) en cliquant ici ou sur la carte ci-dessous :

Pour faciliter la consultation de la carte interactive, vous trouverez un menu en bas de l'écran vous permettant de :
- modifier l'affichage des couches de données :
- consulter la légende :
- modifier le fonds de carte : (il est possible d'y sélectionner des fonds de carte clairs pour améliorer la lisibilité des haies).

 

Pour toutes questions relatives à l'élaboration de cette carte, vous pouvez contacter les services du Pôle métropolitain.

 

Point méthodologique :

Une plaquette de 4 pages a été réalisée par le Pôle métropolitain et l'AUCAME en 2015 : "LA BIODIVERSITÉ : UN ENJEU - LA TRAME VERTE ET BLEUE : UN OUTIL". Toujours d'actualité, elle est consultable en cliquant ici.

Sur la donnée particulière des zones d'intérêt écologique structurantes, leur catégorisation est issue d'un travail d'analyse cartographique et de terrain prenant en compte :

- Le Mode d'Occupation des Sols 2016, réalisé en 2 dimensions (couverture et usage), à l'échelle 1/3 000ème. Il s'agit de la cartographie et de la caractérisation de portions homogène de territoire (prairies, forêt, zones urbaines, cours d'eau…),

- L'inventaire et la caractérisation des haies du territoire,

- L'intégration des zones humides avérées de la DREAL,

- La topographie du territoire par l'intermédiaire du Modèle Numérique de Terrain (MNT), permettant de déceler les zones de fortes pentes, où se trouvent les pelouse sèches,

- La géologie du territoire (le SCoT Caen-Métropole se trouvant dans la convergence de deux grands massifs géologiques de l'Ouest : le Massif armoricain (roches siliceuses) et le Bassin parisien (roches calcaires et marneuses)),

- Les bases de données des différentes associations naturalistes, ainsi que des inventaires faune/flore complémentaires sur plusieurs secteurs.

L'ensemble de ces éléments a permis de définir précisément les différents types de milieux naturels du territoire, dans lesquels se développe un cortège d'espèces caractéristiques et qui se décomposent en 7 sous-trames :

- Milieux agricoles ouverts,

- Milieux agricoles extensifs,

- Milieux thermophiles (silicicole et calcicole),

- Milieux boisés,

- Milieux humides,

- Milieux aquatiques,

- Milieux littoraux.

Ensuite, pour chacune de ces sous-trames, des coefficients de "Participation" et de "Résistance" ont été attribués aux différentes type d'occupation du sol, permettant de déterminer si ce type de milieu est favorable ou non au développement et à la circulation des espèces cibles.

L'ensemble de ces coefficients compose la matrice des "Infrastructures Vertes et Bleues".

La synthèse de l'application de la matrice des IVB sur les 7 sous trames, permet de définir les milieux naturels fonctionnels, c’est-à-dire les espaces les plus favorables au développement de la biodiversité, sur lesquels nous pouvons nous appuyer pour conforter ou reconstituer une continuité écologique (un corridor écologique reliant des réservoirs de biodiversité).